0ca8eb8b6afc07efdcbc4005928dc874

 

 

 

yule : 21 Décembre  Solstice D'hiver

Yule est un temps de paix ! 

 

Yule est une fête du feu, de la lumière, de la fécondité, bien que la nature soit plongée dans l'obscurité. 

La Déesse donne naissance au Dieu, qui est représenté par le soleil,et marque ainsi la renaissance de la lumière. L’enfant Dieu grandissant est le soleil qui se fait de plus en plus présent.

Le solstice d'hiver marque le triomphe de la lumière sur les ténèbres. C'est le temps de la renaissance après la mort. Dans le silence de la Terre endormie, les graines commencent à germer, répondants à l'appel de la Vie. Tout comme la graine qui trouve son énergie au centre d'elle même, c'est au plus profond de chacun qu'il faut chercher la Force et la Lumière. Les influences cosmiques particulières à cette période incitent à s’intérioriser et à faire naitre l'enfant divin caché au plus profond de chaque être. C'est aussi une invitation a abandonner ce qui fait obstacle à la Lumière ainsi qu'à l'attachement aux choses matérielles qui empêchent de progresser.

 

 

yule-bar

 

 

 

 

yule68

A cette période, les morts reviennent sur Terre et partagent un festin avec les vivants. Elfes, Trolls et autres créatures magiques se promènent librement à cette période et les hommes doivent, soit les chasser, soit les inviter à rentrer en paix et amitié; à la fin des célébrations, les créatures seront renvoyées des maisons afin de marquer le retour à la vie ordinaire.




 

 

 

yule-bar

 

 

 

1a2b1-misletoe_yule_blessings

Une des plantes associée au solstice d'hiver est le gui, plante sacrée que les Druides coupaient avec une serpe dorée au manche façonné dans un andouiller de cerf, tombé au cours du changement des bois des cerfs. 

 


images

Les Nordiques avaient une tradition stipulant que les ennemis qui se croisaient sous une branche de gui étaient contraints de s'embrasser (au sens propre du terme : se prendre dans les bras).

 

ob_8d167e_yule-welcome-mat

 

Mettez vos différences de côté en ce Solstice d'hiver et dites cette prière : 

 

 

"Sous l'arbre de lumière et de vie, J''envois ma bénédiction en ce jour sacré de Yule!

À tous ceux qui s'assoient en mon foyer, aujourd'hui nous devenons frères, nous sommes une famille, et je bois à votre santé!

Aujourd'hui est un jour d’hospitalité à tous ceux qui traversent mon seuil au nom de cette saison.

Ainsi soit-il !"

Prière traditionnelle.

yabyum

 

yule-bar

 

 

 

yule

Dans la tradition wiccane, les wiccans disent adieu à la vielle mère et célébrent le retour du dieu qui peut être pan où cernnunos

schwab10

47647875

 

 

 

 

 

1a happy yuletide

Les adeptes de la wica allument des feux ou des chadelles pour acceuillir le retour de la lumière solaire. Plongée dans le sommeil pendant l’hiver de l’enfantement, la Déesse récupère après l’accouchement. Yule est le vestige des rituels primitifs célébrés pour pour hâter la fin de l'hiver et le retour de la luxuriance printanière, moment où la nourriture redevenait abondante.

 

 

 

yule-bar

 

 

 

30726

Extrait des fêtes saisonnières : la wicca de scoot cinningham

L'autel est décoré de feuillages parsistants - pin, romarin, laurier, genièvre et thuya. On peut ausssi mettre des feuilles morte.

Allumez une chandelle et dites le chant de bénédicion de yule :

"Je ne pleure pas, même si le monde est englouti dans le sommeil.

je ne pleure pas, même si les vents de glaces se déchaînent.

Je ne pleure pas, même si la neige tombe drue et abondante.

Je ne pleure pas ; cela aussi sera bientot du passé.

Allumez la chandelle. En même temps que les flammes s'élèvent, dites :

J'allume ce feu en ton honneur, divine mère,

Tu as créer la vie à partir de la mort,

la chaleur à partir du froid ;

Le soleil revivra, le temps de la lumière va croissant.

Bienvenue, Dieu du 

soleil qui revient toujours !

Salut à toi mère de tout !

Faites lentement le tour de l'autel et de la chadelle en contemplant la flamme. psalmodiez la phrase suivante durant un moment :

"La roue tourne, la force se consume."

solstice

Méditez sur le soleil, sur les énergies cahées, qui dorment en hiver, son seulement dans la terre, mais en nous. Envisagez la naissance non comme le début de la vie, mais comme sa continuation. Accuillez la retour du Dieu.

 

Après un certain temps, faites silence et rerournez devant l'autel et la chandelle. dites :

 

"Grand Dieu solaire,

J'acceuille ton retour.

Puisses-tu briller avec éclat sur la déesse ;

Puisses-tu briller avec éclat sur la terre,

Eparpillant les graines et fertillisant la terre,

reçois toutes les bénédictions,

Toi réincarné du soleil !"

On peut ensuite acocomplir des travaux magiques si besoin.

Célébrez le repas ritel.

 

 

yule-bar

 

 

 

Décoration de yule : 

781_4_l

Il est coutume de dresser l'arbre de Yule. Il peur s’agir d'un simple bâton, d'une grande branche coupée ou d'un arbre en pot que l'on replantera plus tard à l’extérieur. Vous pouvez le décorer avec des décorations de fabrications maison.La  création d'un arbre de yule est une tradition  de cette période de fête. 

 

 

            

121713_20

Les décorations wiccanes qui conviennent sont des bâtons de cannelles, ou des sachets d'épices que vous suspendraient aux branches. des pommes ,des oranges, des citrons qui sont des décorations naturelles et qui seront d'une grande beautée accrochées à votre arbre de yule.

 

 

 

twpny8ee

La coutume de la bùche de yule consiste à bruler une bûche soit en pin où en chêne en dessinant à la craie une image du soleil ou du dieu.. Allumez cette bùche dans le foyer au crépuscule, le jour de yule en y ajoutant un morceau non consumé de la bùche de l'année passée.Pendant qu'elle se consume visualisez le soleil qui brille dans le ciel de mille feux et pensez aux jours plus favorable qui s'annoncent. 

 

 

Ce que vous pouvez faire :

1371917198

Confectionné un pentagramme naturel pour Yule que vous mettrez sur votre porte d'entrée.

Liez 5 bâtons de cannelle en forme de pentagramme avec de la laine naturelle ou du coton, ou tout autre lien comme de fines tiges ou lianes , laissez aller votre imagination et décorez le avec quelques petits ornements : clochette, mini pentacle, glands, feuilles ramassées dans la forêt , mini balai , etc ...
accrochez le dans l entrée, sur la porte ou au dessus, dans la cuisine ou tout endroit qui vous attire afin qu'il diffuse sa protection, vous apporte la prospérité et enchante votre foyer par sa magie . 

 

yule-bar

           

 

 

 

images (1)

Les mets traditionnels de yule sont la pomme qui est considérée comme aliment sacré de base. Les mets qui en contiennent seront donc à l'honneur.

Les autres mets proférés sont les noix, les gâteaux au cumin trempés dans du cidre et le porc et le sanglier.

 

       

recette-e25360-biscuits-de-noel-glaces

Vous pouvez aussi faire des gâteaux secs ou d’épice façonnés en lune, étoiles et coeurs. Les noix, les fruits tels que pommes et poires, gâteaux au cumin trempés dans le cidre et le porc sont des aliments de circonstance.

 

Recette de yule : petits biscuits traditionnel allemands pour Yule. Par Yabyum

- 25g de poudre de noisettes
- 25g de poudre d'amandes
- 100g de beurre
- un peu de lait
- sucre glace
- 150g de farine
- du sucre vanillé
- 1 jaune d'oeuf
- 50g de sucre

- Mélanger le sucre et le beurre , faites bien blanchir et ajouter le jaune d'oeuf, la poudre d'amandes et la poudre de noisettes et petit à petit la farine.
Bien pétrir et rouler en boule , mettre au frigo au moins 2 heures ( le mieux est une nuit )
Sortir la pâte, l étaler et la découper en petit croissant de lune , faites les cuire 10 minutes à 180 °
Après un laps de temps de refroidissement , trempez les dans le lait et roulez les dans le sucre glace mélangé au sucre vanillé
La texture des biscuit se mets en place au bout de quelques heures après le trempage où ils deviennent plus tendres et ont plus d arôme.

 

Gâteaux des fées : recette magique de Yule.

Ces petits gâteaux sont magiques, ils vous permettront de voir les fées, mais seulement s'ils sont confectionnés le jour même de yule.

 Il vous faut :

200 gr de beurre à température

2/3 de tasse de sucre

 2 œufs battus

 ½ cuillère à café d’extrait de vanille

 Le zeste d’une orange

 ¾ cuillère à thé de levure

 1 ¼ de farine

 1 cuillère à thé de lait

 Raisins de Corinthe

 Pour le glaçage :

 2 tasses de sucre glace

 2 cuillères à thé d’eau bouillante

 

 Mélangez le sucre et le beurre jusqu’à ce que le mélange soit blanc et crémeux

 Battre les œufs, la vanille et le zeste d’orange

 Mélangez la levure et la farine et ajoutez le mélange beurre/sucre

 Ajoutez le lait

 Ajoutez les raisins

 Mettre dans un moule préalablement beurré et cuire 25 minutes à 180°

 Badigeonnez avec le sucre glace dilué dans l’eau.

 Source : Celtic folklore Cookeing, Joanne Asala, Llewllyn Press 1998

 

yule-bar

 

Lisa Thiel - Yule (Winter Solstice Song)

 

images

Pour terminer Je vais vous conter une histoire ...sortie des grimoires du temps, dans l auteur est inconnu ...écoutez l histoire du secret de Yule traduit par Yabyum

De petites fées étaient recroquevillées dans leur maison sous les racines profondes d’un chêne géant. Elles y étaient en sécurité ,bien au chaud dans leur minuscule grotte bordée de duvet de pissenlit, de plumes d’oiseaux, et de mousse séchée.
Dehors, le vent froid soufflait et la neige tombait doucement du ciel couvrant le sol.
«J’ai vu le Roi Soleil aujourd’hui, » dit une des fée nommée Rose tandis elle serrait son manteau de mousse autour d’elle. 
« Il avait l’air si vieux et fatigué comme il s’en allait dans la forêt. Que lui arrive t il ? »
« Le grand chêne dit qu’il est en train de mourir », répondit Jonquille.
« Mourir? Oh, mais qu’allons-nous faire maintenant? » commença à dire en pleurant Petite Herbe des Prairies 
«Si le Roi-Soleil meurt, nos amies les petites plantes ne pousseront pas. Les oiseaux ne reviendront pas chanter . Ce sera à jamais l’hiver ! » 
Lilas, Pissenlit et Fleur de Sureau tentèrent de réconforter leur amie, mais elles étaient toutes très tristes. Comme elles se serraient les unes contre les autres, on frappa à la minuscule porte.
« Fées, Ouvrez ! », cria une voix forte.
« Pourquoi vous cachez-vous au lieu de nous rejoindre pour célébrer le solstice? »
Rose ouvrit la porte et le petit gnome Brown Knobby se glissa à l’intérieur, secouant les flocons de neige étincelants de son habit brun et de son chapeau.
« Nous sommes trop tristes pour faire la fête », déclara Jonquille en essuyant ses yeux, « Le Roi Soleil se meurt, ne le sais tu donc pas ? »
« Il n’est pas mort, stupides fées ! », Brown Knobby roulait des yeux sombres et rieurs.
« Maintenant, dépêchez-vous, ou nous allons être en retard à la fête! »

« Comment peux tu être heureux et rire? »
Fleur de Sureau tapa par terre de son petit pied et fronça les sourcils devant le gnome. 
«Si le Roi-Soleil est mort, ce sera toujours l’hiver. Nous ne reverrons jamais le soleil ! »

« Stupide enfant-fée ! », Brown Knobby saisit pissenlit par la main et la mis debout.
« Il y a un secret niché au coeur du Solstice d’hiver. Vous ne voulez pas savoir ce que c’est? »

Les fées le regardèrent avec étonnement. 
« Un secret ? » dirent-elles. « Quel secret? Nous ne sommes que de très jeunes fées, gnome idiot. Nous n’avons jamais été à une fête du solstice encore. »

« Venez et voyez. Venez et voyez.
Mettez votre capuchon et venez avec moi. » Brown Knobby dansait la gigue tout autour de la pièce.
«Vite, vite, ne soyez pas si lentes ! Tous au Bosquet du Chêne Sacré ! ».

Il dansa sur le pas de porte et disparut.

« Qu’est-ce que ce gnome a voulu dire? » demanda Rose en même temps qu’elle ramassait son manteau de pétales de roses tissées de toiles d’araignée et bordé de duvet d’oie.

« Je ne sais pas, mais je sais que la Dame vit dans le bois sacré. »
Herbe des Prairies tira sur son chapeau.
« Peut-être que si nous allons voir la Déesse, Elle pourra expliquer ce dont Brown Knobby parlait ».
Les fées quittèrent leur maison douillette et marchèrent péniblement dans la neige en direction du bosquet du Chêne Sacré.
La forêt était sombre et seule la lumière de la lune brillait à travers les épaisses branches de sapin et les membres dénudés de l’érable et de l’aubépine. Il était très difficile pour elles de se frayer un passage à travers la neige, car elles étaient vraiment très très petites. Tandis qu' elles pataugeaient dans la neige mouillée et grelottaient dans le vent froid, elles rencontrèrent un renard.
« Où allez-vous, petites fées ? » demanda le renard.
« Au bois sacré», répondirent-elles, grelottantes et frissonnantes.
« Montez sur mon dos et je vous y emmènerai rapidement. »
Le renard se mit à genoux de sorte que les fées puissent grimper. Puis il courut dans l’obscurité.
« Écoutez ! » dit Lilas alors qu’ils s’approchaient du bosquet sacré. « Des personnes chantent de bien joyeuses chansons . Il y a beaucoup de monde. »
La belle musique était portée par l’air froid, apaisant et nimbé de clair de lune. C’était la plus belle musique que les fées aient jamais entendu. Le renard transporta les fées tout droit au bord de l’autel de pierre au centre du bosquet, puis se mit à genoux afin qu 'elles puissent descendre.
« Regardez ! » dit Fleur de Sureau comme elles glissaient sur le sol enneigé. Il y a la Jeune Fille et la Mère et l’Ancienne, et beaucoup d’autres Gens du Petit Peuple »

« Ils sont tous souriants et heureux », déclara Lilas en regardant toutes les créatures autour d’elles.
« Tous les animaux sont là aussi », chuchota Pissenlit. « Pourquoi regardent-ils tous la Mère ? »
Les fées se rapprochèrent des trois Dames assises sur la pierre de l’autel. La Mère tenait un paquet dans Ses bras, et Elle lui souriait. 
La Jeune Fille se pencha et prit doucement les fées dans ses mains. Elle les souleva près de la Mère afin qu’elles puissent voir ce qu’Elle tenait.
« Un bébé ! » s’écrièrent les fées. « Un nouveau Né! Regardez comme il brille ! »
Il est le nouveau-né Roi Soleil», déclara la Jeune Fille en souriant.
« Mais Brown Knobby et le vieux Chêne ont dit que le Roi Soleil est mort !!», lui répondirent les fées. « Comment ce petit bébé peut-il être le Roi Soleil ? »
« C’est le grand secret du Solstice d’Hiver. »
L’Ancienne, la Sage, toucha la joue du bébé de sa main ridée. 
« Chaque année, le Roi-Soleil doit se rendre dans le Bois Sacré pendant les jours sombres de l’hiver où il meurt. J’amène son esprit à la Mère qui lui redonne une nouvelle vie. C’est la voie de toutes les créatures, pas seulement du Roi-Soleil. »
Vous voulez dire que tout vit et meurt et vit à nouveau ? » 
Les fées regardèrent avec stupeur l’enfant Roi Soleil, niché dans les bras de la Mère.
« Oui, Petites», répondit la Vieille Sage. 
« Il n’y a jamais une fin à la vie. C’est le grand secret mystique du solstice d’hiver. »
Les fées rirent tellement elles étaient heureuses.
« Moi, Je lui montrerai où les roses sauvages fleurissent au début de l’été. »
« Et,moi ,je lui apprendrais à appeler les oiseaux et écouter les chansons du vent », s’écria Pissenlit.
« Quand il sera plus âgé et plus fort », dit la Mère, « alors les fleurs s’épanouiront à son contact, les oiseaux reviendront pour chanter leurs chansons, le souffle sacré de l’air sera chaud, et l’hiver sera parti pour un temps. Alors le roi Soleil courra et jouera avec vous dans la forêt. »
Les fées chantèrent pour le Bébé Roi Soleil, des chants pour la venue du printemps, les fleurs odorantes, les abeilles endormies, et tous les secrets de la forêt. Et toutes les créatures du bois sacré chantèrent avec elles. Alors le renard les ramena à leur douillette maison sous les racines du chêne géant où elles firent des rêves merveilleux en attendant la chaleur du printemps et le plaisir qu’elles partageraient avec le petit Roi-Soleil.

traduit par Yabyum

 

145167865v1_480x480_Front

image

 

qfQ8UMgHq4OT2XPZM0HUla9Fp8U